Les déserts médicaux

Euromotion Medical-Mediirect

1 oct. 2022

Les déserts médicaux, thématique abordée lors des dernières élections présidentielles, restent un sujet d’actualité en France. Contrairement à ce que l'on peut penser, les déserts médicaux ne sont pas tous situés dans des régions isolées de la France. En effet, certains quartiers d’Île-de-France (près de Paris) se trouvent dans un désert médical.

Qu’est-ce qu’un désert médical ?

De quelles aides pouvez-vous bénéficier si vous projetez de vous installer dans ces zones géographiques ? 

On vous en dit un peu plus dans cet article.



1. Que sont les déserts médicaux ?


Les déserts médicaux représentent des zones en France dans lesquelles le nombre de professionnels de santé est inférieur à un certain niveau attendu. L’apparition des déserts médicaux est souvent le fruit d’inégalités des territoires et constituent une entrave à l’accès aux soins pour les patients. D’après un récent rapport du Sénat, 9 à 12% des français vivent au coeur d’un désert médical. 

Aujourd’hui, on considère l’existence d’un désert médical à partir du moment ou le nombre de médecin est inférieur de 30% à la moyenne nationnale. Ainsi, le ratio médecin par habitant d’un désert médical est d’environ 2,35 médecins pour 1000 habitants. 

Bien évidemment, des mesures sont mises en place pour inciter les professionnels de santé à s'installer dans ces territoires, mais quelles sont-elles ?



2. Les moyens mis en oeuvre par l'État :


Face à ce problème de taille, l'État français a décidé de mettre en place un certain nombre d’actions visant à aider aussi bien les médecins libéraux que les médecins salariés qui choisissent d'exercer dans ces territoires. Ces actions s'articulent autour d’un grand pillier : inciter les médecins à s'installer dans les déserts médicaux grâce à des aides financières et matérielles. 

Quelles sont les aides principales fournies par l’État ?


Tout d’abord, pour les médecins libéraux, l’aide la plus connue est sans doute la « CAIM - contrat d’aide à l’installation des médecins ». La CAIM vise à accorder une aide monétaire comprise entre 31 250€ et 60 000€ en fonction de l’endroit où s’installe le médecin et du nombre de jours qu’il travaille par semaine. Bien sûr, en contrepartie, le médecin doit respecter des engagements. Tout d’abord, il doit s’installer dans la zone en question en exercice libéral pendant au moins cinq ans, exercer son activité libérale au moins 2,5 jours par semaine, participer au dispositif de permanence des soins et réaliser une partie de son activité au sein d’un hôpital de proximité. 


La deuxième aide principale est l’éxonération totale d’impôts en cas d’installation dans une ZRR (zone de revitalisation rurale). Cette éxonération totale d’impôt dure cinq ans, et baisse progressivement sur les quatre années qui suivent. 

D’autres mesures sont prises par l’État pour inciter à s’installer dans ces zones et pour les rendre plus attractives. 


Pour les médecins salariés, il existait auparavant un statut spécifique augmentant le salaire du praticien, à savoir, le statut de clinicien. Cependant, ce statut a été supprimé. Une autre aide a été mise en place pour les médecins salariés: la prime d’engagement de carrière hospitalière. Cette aide est une prime qui a pour but d’encourager les professionnels à s’installer dans les établissements du secteur public. Le but est de faciliter le recrutement pour les établissements. 

La prime versée en cas de recrutement dans un centre de santé du secteur public va de 10 000€ à 30 000€ en fonction de la spécialité et de la difficulté à recruter dans cette spécialité. Comme pour toutes les aides citées, le médecins doit s'engager sur une durée précise pour pouvoir la recevoir.



Et si vous veniez renforcer les effectifs dans ces territoires ? Si vous souhaitez vous installer dans ces zones géographiques, Euromotion Medical-Mediirect vous accompagne de A à Z pour faire de ce projet une réussite. De la recherche de logement aux demandes d’aides, nous vous aidons sur tout !